FotoGraaG Hanneke Vlaardingen, Pays-Bas

J'ai pris des photos à la maison. C'était le passe-temps de mon père. Dans ma jeunesse, il avait sa propre chambre noire pour développer ses photos. Plus tard, j'ai commencé à me photographier avec un appareil photo analogique. Entre-temps, elle a fait place à un appareil photo reflex numérique. Plus de rouleaux de photos, mais un découpage illimité. Je photographie toutes sortes de choses.

La carence en B12 et la neuropathie des fibres minces (DVN) ont jeté un peu de suie dans l'alimentation en termes de possibilités. Maintenant, je sors brièvement avec mon scooter ou mon fauteuil roulant et je prends mon appareil photo avec moi ou je le cherche plus près de chez moi dans le jardin, pour pouvoir prendre de belles photos. Encore et toujours, je vois de belles choses à capturer. J'aime partager toute cette beauté et qui sait, il y aura peut-être une belle photo pour vous sur votre mur !

Avec ma photographie, je veux aussi attirer l'attention sur la déficience du B12 et le DVN. Je suis très heureux de la coopération entre l'institut B12 et Erasmus MC, département de chimie clinique. Ils ont fondé la Fondation de recherche de l'Institut B12.

Parce que je souhaite soutenir cette Fondation par leur bon et important travail, je voudrais leur donner 10 % de ma commission sur la vente de mes photos. Ainsi, lorsque vous achetez une photo de ma main pour l'afficher sur votre mur, vous contribuez à sensibiliser à la (h)reconnaissance et au traitement de la déficience en B12.